Aller au contenu
Les prépas droit-éco

Dernière mise à jour le 23 mai 2024

Résultats ENS 2023 (première promotion) : 1 admissible sur une liste de 44 élèves non admis (et 1 admise sur dossier)

Présentation générale

La classe préparatoire Droit-économie de l’Institut Stanislas a ouvert ses portes en septembre 2021, en convention avec la faculté de droit et de science politique de l’université de Nice. Notre CPGE compte actuellement 25 étudiants en 1re année et 17 étudiants en 2e. Les cours et les travaux dirigés sont dispensés en grande partie au lycée, mais également sur le campus, qui se trouve à moins de 10 minutes en voiture. Les responsables de la classe préparatoire et de la faculté sont en lien constant afin d’accompagner au mieux les candidats du concours. Des entretiens croisés permettent d’assurer le suivi individualisé de chacun de nos étudiants et de travailler avec eux à leur orientation. Ce tutorat partagé est source de confiance et d’efficacité.

Les résultats des étudiants de Stanislas aux examens de 1re année de droit sont excellents : 95 % de passage en L2, pour seulement 35 % des étudiants de licence hors prépa. Le fait d’être passé par une CPGE est évidemment un avantage décisif pour les étudiants dans la suite de leurs études en faculté, notamment pour ce qui concerne l’obtention des masters les plus sélectifs.

L’encadrement attentif et structuré de la classe préparatoire permet de développer le potentiel des étudiants, tout en veillant à leur épanouissement. Les responsables de la CPGE veillent à avoir une relation personnelle, positive et exigeante, avec leurs élèves. Du point de vue pédagogique, le rythme soutenu des devoirs et des interrogations constitue un atout non négligeable pour apprendre à s’organiser et à développer sa capacité de travail : nous proposons deux concours blancs annuels, un devoir sur table par semaine et deux khôlles hebdomadaires (interrogations orales). La fréquence soutenue de ces interrogations est une spécificité de notre classe préparatoire. Son but est de permettre aux étudiants de prendre confiance en eux, de se familiariser avec les épreuves du concours, et d’acquérir une maîtrise précise des méthodes demandées. Nos élèves de 1re année suivent à la fois les cours de droit constitutionnel et de droit commercial, afin de pouvoir se positionner en toute connaissance de cause sur l’option à choisir en L2.

L’Institut Stanislas propose, par ailleurs, un cycle de rencontres, de conférences et de séminaires, grâce auquel les étudiants peuvent échanger avec des spécialistes et des professionnels (juristes économistes, chercheurs, intellectuels). Enfin, les étudiants de 1re année sont invités à se rendre à Rennes pour assister aux oraux de l’ENS. D’autres voyages jalonnent le parcours des étudiants ; ainsi, cette année, les deux promotions se rendent à Paris pour assister à une audience au Conseil constitutionnel.

La classe préparatoire Droit-économie de l’Institut Stanislas a pour but de dispenser à ses étudiants un enseignement de haute tenue dans un cadre agréable et dans un esprit de rigueur et d’humanité.

 

En résumé : Une formation exigeante et personnalisée, une équipe pédagogique attentive, un cadre de travail agréable, un esprit de corps dans chaque promo, de nombreuses khôlles individuelles, une proximité entre la faculté et la prépa (10 min en voiture, 20 min en vélo), des échanges avec des professionnels du droit et du commerce.

Enseignements dispensés

1re année

  • Introduction au Droit : 2 h (semestre 1)
  • Droit civil : 2 h
  • Droit constitutionnel : 2 h
  • Droit commercial : 2 h
  • Économie : 3 h
  • Culture générale : 2 h
  • Anglais : 2 h
  • Allemand / Espagnol / Italien : 2 h

+

  • 2 khôlles par semaine (droit, économie, culture générale, langues)
  • 1 devoir sur table de 4 heures
  • 1 concours blanc par semestre

2e année

  • Droit civil : 2 h
  • Responsabilité délictuelle : 2 h (semestre 1)
  • Droit public ou droit commercial : 2 h
  • Économie : 4 h
  • Culture générale : 2 h
  • Anglais : 2 h
  • Allemand / Espagnol / Italien : 2 h

+

  • 2 khôlles par semaine (droit, économie, culture générale, langues)
  • 1 devoir sur table de 4 heures
  • 1 concours blanc par semestre
  • 1 semaine de préparation intensive au concours

Débouchés

  • L’ENS Rennes, évidemment ! (La formation dispensée par l’École dure quatre ans, durant lesquels les élèves sont considérés comme des fonctionnaires stagiaires rémunérés. À l’issue de ces 4 années, les normaliens peuvent s’orienter vers la recherche, la fonction publique ou le secteur privé.)
  • Les Instituts d’Études Politiques (Aix, Lyon, Strasbourg, Bordeaux), accès sur concours à bac +2
  • Les Magistères et DJCE universitaires, accessibles à la fin d’une L2 (avoir fait une prépa D1 est un atout pour intégrer les magistères les plus sélectifs, comme le MJA-DJCE de Panthéon-Assas, le MDAE de Paris I, le Magistère franco-britannique de Rennes, le Magistère Droit des Affaires, Fiscalité, Comptabilité d’Aix-en-Provence, etc.)
  • Le Celsa (École des Hautes Études en sciences de l’information et de la communication intégrée à la Sorbonne) propose des formations dans le domaine du journalisme, de la communication, du marketing, de la publicité, des médias et des ressources humaines. (Les étudiants admissibles à l’ENS Rennes sont admissibles au CELSA.)
  • L’Edhec (concours prémaster en fin de prépa, puis accès à la filière Business Law Management). L’école nantaise Audencia est également accessible avec une licence.
  • L’EM Lyon, Skéma, Grenoble EM, Kedge, Neoma, l’ESC Rennes, ESC Grenoble, ESC Rouen, ESC Bordeaux, ESC Toulouse, Euromed Marseille, etc. via les concours Tremplin et Passerelle accessibles en L2. L’admissibilité permet d’accéder à de nombreuses écoles, comme Audiencia Nantes ou l’EM Lyon. (L’EM Lyon, l’ESSEC, HEC et l’ESCP Europe sont également accessibles à la fin de la L3.)
  • Concours d’entrée à l’ISMaPP (Institut Supérieur du Management Public et Politique)
  • Concours d’entrée à l’École Nationale des Greffes.
  • Concours de l’École Nationale d’Assurances (ENASS)
  • Concours de l’EHESP (École des Hautes Études en Santé Publique) à bac +3
  • Concours d’entrée aux grandes écoles de journalisme (ESJ Lille & CFJ Paris)
  • Parcours droit de l’ENS Ulm (à l’issue de la L3)
  • Sciences Po est accessible en Master
  • Enfin, avoir fait une D1 est avantage non négligeable lorsqu’on désire candidater à des Masters sélectifs (Droit des affaires et fiscalité, Droit bancaire et financier, Droit pénal et sciences criminelles, etc.) ou qu’on vise à terme des concours exigeants comme l’École nationale de la magistrature, l’EFB (École de Formation professionnelle des Barreaux de la Cour d’Appel de Paris), l’ENASS (École Nationale des Assurances), etc.

Vidéo de présentation